Beautycosmetics-shop.fr » Beauty » Comment différencier une fausse couche et les règles ?

Comment différencier une fausse couche et les règles ?

La fausse couche est une situation qui malheureusement arrive à certaines femmes. Le problème, c’est qu’elle se manifeste un peu à l’image des règles.

On a donc parfois du mal à différencier une fausse couche de simples règles.

Mais en réalité, il s’agit de deux situations bien opposées. Découvrez ici comment les différencier.

Comprendre ce qu’est la fausse couche

Une fausse couche est l’interruption accidentelle d’une grossesse entraînant la mort du fœtus. Ainsi, la fausse couche n’intervient qu’en période de grossesse chez la femme. Les symptômes sont parfois des douleurs et des saignements. Mais il convient de préciser que tout saignement en pleine grossesse n’est pas synonyme de fausse couche. Si vous notez des saignements (qui sont pour la plupart du temps normal au premier trimestre de votre grossesse), il ne s’agit pas forcément d’une fausse couche.

Par contre, il est conseillé de vous faire consulter en urgence pour en déterminer la cause, car une grossesse extra-utérine peut aussi être cause de saignements. En ce qui concerne les fausses couches, on en distingue principalement trois formes.

  • La première forme qui se présente est celle dite complète qui se manifeste en perte de sang avec des douleurs qui ensuite disparaissent. On dit qu’ici que le corps a évacué tout produit d’expulsion.
  • La deuxième forme de fausse couche est celle hyperalgique qui se manifeste sous forme de douleurs comme en période de règles, mais beaucoup plus vives. Celle-ci est le résultat des restes de débris utérins que votre utérus essaie d’évacuer. Elle agit avec de fortes contractions.
  • La troisième et dernière est la fausse couche hémorragique qui est une urgence médicale. Elle nécessite une intervention chirurgicale afin de vider l’utérus.

Il est tout aussi important de préciser que la fausse couche n’est pas préventive. Aucun signe clinique ne peut la prévenir. Mais en période de grossesse, tout saignement peut être assimilé à une fausse couche. Certaines maladies peuvent aussi être la cause de fausse couche comme le diabète, les troubles de coagulation sanguine, les problèmes hormonaux, les syndromes liés aux ovaires ou les fibromes, etc.

Qu’en est-il des règles ?

Les règles quant à elles sont des écoulements sanguins périodiques chez la femme. Les premières règles apparaissent généralement à la puberté. Les femmes vivent cette période différemment, car les symptômes ne sont pas les mêmes chez tout le monde. Certaines se plaignent de maux de tête, de maux de ventre et même de troubles digestifs. Les douleurs sont aussi inhérentes aux règles.

Par contre, il ne faut pas confondre les douleurs avant les règles avec celles durant cette période. Les douleurs sont dues au syndrome prémenstruel. Une forte concentration des hormones sexuelles durant cette période entraîne une chute lorsqu’il n’y a pas de fécondation. Les symptômes relatifs aux règles ne sont présents principalement que durant les trois premiers jours. La plupart des douleurs ressenties par la femme sont essentiellement les douleurs au dos, les crampes abdominales, voire les maux de tête. Il peut aussi y avoir les troubles de sommeil, une diarrhée, des acnés ou une fatigue générale.

Afin de limiter les dégâts de ces symptômes, il est généralement conseillé de prendre des boissons chaudes comme du thé ou des infusions, de boire beaucoup d’eau, de limiter la consommation du sucre et du sel et d’éviter la consommation de tabac et d’alcool. Il est aussi principalement recommandé de prendre soin de son hygiène intime durant cette période.

Que retenir pour faire la différenciation ?

Au final, il faut retenir que tout écoulement de sang pendant la grossesse n’est pas forcément dû à une fausse couche. Pour ce qui est des règles, l’écoulement de sang est périodique et régulier avec des douleurs relatives et de petites quantités de sang. Quand il s’agit d’une fausse couche par contre, l’écoulement de sang est continu et la quantité de sang est bien plus importante.

La douleur est également bien plus forte quand il s’agit d’une fausse couche. Le mieux à faire est de vous faire consulter par un médecin dans l’immédiat.