Comment différencier une fausse couche et les règles ?

Beauty-CosmeticsBeauté FemmeComment différencier une fausse couche et les règles ?

La fausse couche est une situation qui malheureusement arrive à certaines femmes. Le problème, c’est qu’elle se manifeste un peu à l’image des règles.

On a donc parfois du mal à différencier une fausse couche de simples règles.

Mais en réalité, il s’agit de deux situations bien opposées. Découvrez ici comment les différencier.

Comprendre ce qu’est la fausse couche

Une fausse couche est l’interruption accidentelle d’une grossesse entraînant la mort du fœtus. Ainsi, la fausse couche n’intervient qu’en période de grossesse chez la femme. Les symptômes sont parfois des douleurs et des saignements. Mais il convient de préciser que tout saignement en pleine grossesse n’est pas synonyme de fausse couche. Si vous notez des saignements (qui sont pour la plupart du temps normal au premier trimestre de votre grossesse), il ne s’agit pas forcément d’une fausse couche.

Par contre, il est conseillé de vous faire consulter en urgence pour en déterminer la cause, car une grossesse extra-utérine peut aussi être cause de saignements. En ce qui concerne les fausses couches, on en distingue principalement trois formes.

  • La première forme qui se présente est celle dite complète qui se manifeste en perte de sang avec des douleurs qui ensuite disparaissent. On dit qu’ici que le corps a évacué tout produit d’expulsion.
  • La deuxième forme de fausse couche est celle hyperalgique qui se manifeste sous forme de douleurs comme en période de règles, mais beaucoup plus vives. Celle-ci est le résultat des restes de débris utérins que votre utérus essaie d’évacuer. Elle agit avec de fortes contractions.
  • La troisième et dernière est la fausse couche hémorragique qui est une urgence médicale. Elle nécessite une intervention chirurgicale afin de vider l’utérus.

Il est tout aussi important de préciser que la fausse couche n’est pas préventive. Aucun signe clinique ne peut la prévenir. Mais en période de grossesse, tout saignement peut être assimilé à une fausse couche. Certaines maladies peuvent aussi être la cause de fausse couche comme le diabète, les troubles de coagulation sanguine, les problèmes hormonaux, les syndromes liés aux ovaires ou les fibromes, etc.

Qu’en est-il des règles ?

Les règles quant à elles sont des écoulements sanguins périodiques chez la femme. Les premières règles apparaissent généralement à la puberté. Les femmes vivent cette période différemment, car les symptômes ne sont pas les mêmes chez tout le monde. Certaines se plaignent de maux de tête, de maux de ventre et même de troubles digestifs. Les douleurs sont aussi inhérentes aux règles.

Par contre, il ne faut pas confondre les douleurs avant les règles avec celles durant cette période. Les douleurs sont dues au syndrome prémenstruel. Une forte concentration des hormones sexuelles durant cette période entraîne une chute lorsqu’il n’y a pas de fécondation. Les symptômes relatifs aux règles ne sont présents principalement que durant les trois premiers jours. La plupart des douleurs ressenties par la femme sont essentiellement les douleurs au dos, les crampes abdominales, voire les maux de tête. Il peut aussi y avoir les troubles de sommeil, une diarrhée, des acnés ou une fatigue générale.

A lire:  Qu'est-ce qu'un lipofilling mammaire ?
A lire:  Henné : est-ce une bonne façon de se colorer les cheveux ?

Afin de limiter les dégâts de ces symptômes, il est généralement conseillé de prendre des boissons chaudes comme du thé ou des infusions, de boire beaucoup d’eau, de limiter la consommation du sucre et du sel et d’éviter la consommation de tabac et d’alcool. Il est aussi principalement recommandé de prendre soin de son hygiène intime durant cette période.

Que retenir pour faire la différenciation ?

Au final, il faut retenir que tout écoulement de sang pendant la grossesse n’est pas forcément dû à une fausse couche. Pour ce qui est des règles, l’écoulement de sang est périodique et régulier avec des douleurs relatives et de petites quantités de sang. Quand il s’agit d’une fausse couche par contre, l’écoulement de sang est continu et la quantité de sang est bien plus importante.

La douleur est également bien plus forte quand il s’agit d’une fausse couche. Le mieux à faire est de vous faire consulter par un médecin dans l’immédiat.

Les risques sont importants au début de la grossesse

Il faut savoir qu’une fausse couche est possible tout au long de la grossesse, mais le risque reste élevé lors du premier trimestre. La vigilance est donc de mise surtout si vous ressentez quelques symptômes désagréables comme de fortes nausées, des douleurs dans le ventre… N’hésitez pas à vous rapprocher de votre gynécologue, d’une sage-femme ou de votre médecin traitant pour avoir quelques indications précises.

  • La fausse couche est possible au cours des premiers jours et le sang est parfois confondu avec les règles dites d’anniversaire.
  • Certaines femmes continuent d’avoir leurs menstruations pendant plusieurs semaines alors qu’elles sont enceintes.
  • Elles pensent alors que le sang est tout à fait normal, mais une fausse couche est possible surtout si de vives douleurs sont au rendez-vous.
  • Le suivi doit être mensuel pour les femmes, cela permet aussi d’être rassuré, car la fausse couche lorsqu’elle n’est pas désirée est très bouleversante.

Pour diverses raisons, elle peut se produire plus tard alors que le fœtus est déjà bien formé. Les parents ont vécu plusieurs mois de bonheur et la fausse couche vient brutalement les rappeler à l’ordre. Dès que vous avez un doute ou une question, renseignez-vous.

Ne négligez pas le suivi avec un gynécologue

Autrefois, les femmes n’avaient pas la possibilité de profiter d’un suivi aussi rigoureux, une fausse couche était alors possible puisque les symptômes n’étaient pas étudiés. Aujourd’hui, les femmes enceintes ont l’occasion d’avoir un suivi proposé par un médecin traitant, une sage-femme ou un gynécologue et il est judicieux de bien choisir ce professionnel de la santé. En effet, il aura aussi un impact sur la réussite de votre grossesse.

  • Pour éviter le stress, vous devez être accompagné au cours de toutes les démarches et si vous avez une question, il faut obtenir une réponse.
  • Lorsque le doute s’installe, il est difficile d’entrevoir le futur avec la plus grande sérénité, c’est pour cette raison que le suivi est primordial.
  • Pour savoir si les règles sont en réalité le signe d’une fausse couche, le gynécologue peut réaliser des examens complémentaires.
A lire:  Voici nos meilleurs conseils pour être belle quand on a des rondeurs.

De nombreuses femmes ont tendance à préciser que leur grossesse a été une réussite en termes de qualité et de confort grâce à leur gynécologue qui était présent dès qu’elles en éprouvaient le besoin. Il ne faut donc pas hésiter à le consulter au fil des mois, notamment pour savoir si l’enfant se développe parfaitement et dans les meilleures conditions.

A lire:  Nos conseils pour laver votre serviette hygiénique lavable

La fausse couche peut-elle représenter un danger ?

Maintenant que vous savez bien distinguer fausse couche ou règles, voyons l’impact pour la santé de la femme. En effet, il est certain qu’une fausse couche est toujours un évènement traumatisant pour la femme. Sur le plan physique : qu’en est-il réellement ?

La fausse couche peut entraîner un certain nombre de complications pour la femme, notamment des saignements abondants, une infection, des lésions du col de l’utérus ou d’autres organes, voire venir engager le pronostic vital. Si la plupart des femmes se remettent d’une fausse couche sans effets durables, certaines peuvent avoir de graves problèmes de santé. Pour ces raisons, il est important que les femmes qui ont fait une fausse couche consultent un médecin dès que possible. Ainsi, si vous avez fait une fausse couche ou si vous craignez d’être à risque, veuillez consulter votre médecin pour savoir quelle est la meilleure solution pour vous.

Comment se remettre psychologiquement d’une fausse couche ?

Une fausse couche peut être une expérience très difficile à vivre. Voici quelques conseils sur la façon de se remettre d’une fausse couche.

  • Partager son expérience

Ne mettez pas vos émotions en bouteille. Trouvez un groupe de soutien ou un ami de confiance ou un membre de la famille à qui parler de ce que vous vivez.

  • Prendre son temps

N’essayez pas de vous forcer à passer à autre chose trop rapidement. Il est normal de prendre du temps pour faire le deuil de votre bébé.

  • Se recentrer sur soi-même

Faites-vous du bien. Veillez à manger des aliments sains, à vous reposer suffisamment et à faire de l’exercice régulièrement. Cela aidera votre corps à guérir et vous permettra de faire face plus facilement à votre perte. Aussi, si vous avez du mal à faire face à votre fausse couche, parlez-en à votre médecin.